La pénurie de composants, bête noire des sous-traitants et des constructeurs de produits à base d’électronique

Touchés par des allongements de délai depuis plus de huit mois, la situation ne fait qu’empirer. En cause ? La pénurie de composants, conséquence de la croissance mondiale. Une situation qui commence à impacter les usines de production.1426342-la-vente-en-ligne-de-contenus-legaux-est-en-forte-progression

L’achat de composants représente 70% du chiffre d’affaires d’un sous-traitant, il suffit d’un manque d’un seul composant et les livraisons de cartes ou produits complets ne peuvent se réaliser…. C’est le blocage avec les conséquences néfastes pour les clients et les trésoreries.pénuriecomposants
Cette année, plus que l’année dernière, il faut que l’ensemble du secteur électronique anticipe et provisionne ses besoins.

 

 

 

De part nos relations privilégiées avec nos clients, nous avons pu alerter très tôt, dès début 2017, nos donneurs d’ordres sur la nécessité de se projeter au moins sur 8 à 10 mois de vision, ce qui a abouti de pouvoir livrer dans les temps impartit les besoins.collaboration 2
L’avantage de notre « process supply chain » avec des prévisionnels glissants que nous mettons en place avec nos clients démontre ici sa pleine nécessité et la justesse de notre demande, sans pour cela être à l’abris à 100% d’une rupture de livraison, mais permet de gérer plus sereinement le carnet de commande.

 

 

Cette année, se rajoutent des obsolescences « sauvages » pour certains composants sans informations préalables de la part des constructeurs. La distribution peine et n’apporte pas de solutions pérennes. Conséquence pour les bureaux d’études, une forte demande de redesign pour implanter des nouveaux composants « équivalents en fonction mais non identique en implantation ».
Conscient de cette situation, les professionnels du secteur annoncent la création d’un comité dédié au suivi de la crise ainsi qu’à la compréhension des mécanismes générateurs de la pénurie. Il se réunira une fois par trimestre pour évaluer la situation et mettre au point, si besoin est, des actions correctives. Ce comité commun entre le SNESE, ASCIEL et le SPDEI montre que la situation peut vraiment devenir critique.
En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/…/0301166862755-la-penurie-de-compo… https://www.electroniques.biz/component/k2/item/61277-un-comite-commun-entre-acsiel-le-snese-et-le-spdei-pour-lutter-contre-la-penurie-de-composants

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s